Comme
des aveugles

Au commencement il y a une peinture de Pieter Bruegel l'Ancien: La Parabole des aveugles, 1568.
« Laissez-les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous les deux dans une fosse » (Mathieu 15, 14). Dans la Bible, ces aveugles souffrent d'une cécité spirituelle, ils se détournent du chemin de l’Église. Cette parabole se transpose alors en morale populaire, qui souligne l'importance de bien conduire sa vie.

Il semblerait que le peintre nous invite à ne pas suivre aveuglement un dogme, et à ouvrir les yeux pour développer son sens critique. A cette époque, la région est espagnole. Dominée par une église ultra-catholique les violences et les barbaries sont nombreuses. Le saccage de l'Eglise d'Anvers par des iconoclastes protestants donne lieu à des représailles barbares. Il marquera, par l'assassinat de Lamoral (comte d'Egmont), le début de la guerre de Quatre-Vingts Ans (1568).

La parabole s'étend à d'autres époques, d'autres sujets (peut-être la cécité est propre à l'homme). Sommes-nous aveuglés par le quotidien et la surproduction de biens ? Pour ne pas voir les dangers d'un réchauffement planétaire ?